Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 14:41

Aujourd'hui c'est la saint Nicolas. En Alsace c'est une fête aussi importante que Noël. Ce soir nous dégusterons des mannalas avec du chocolat chaud, du pain d'épices et des clémentines et les enfants reçoivent un petit cadeau.


Voici la recette des mannalas (pain au lait en forme de bonhomme)


Ingrédients:

25 cl de lait

20 g de levure boulangère

500 g de farine

50 g de sucre en poudre

2 oeufs

60 g de beurre

2 c. à c. de sel








Tièdir légèrement le lait et y délayer la levure.

Mélanger la farine et le sel et y creuser une fontaine. Y verser le sucre, un oeuf et travailler avec une fourchette en incorporant un peu de farine et de lait.

Ajouter le beurre en morceaux.

Recouvrir avec la farine et pétrir jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse.

Laisser lever 40 minutes à couvert dans un endroit tempéré.

Former des bonhommes (avec ou sans moule) et les poser sur une plaque couverte d'un papier sulfurisé.

Laisser lever une deuxième fois 20 minutes.

Dorer avec le deuxième oeuf et cuire à 170° pendant 15 à 20 minutes.




Les plus jeunes auront reçu la visite de Saint-Nicolas à l'école. Il est souvent accompagné de son âne gris et de Hans Trapp qui s'occupe des enfants qui n'ont pas été sages!

C'est l'occasion de raconter l'histoire de Saint-Nicolas et des trois enfants et de chanter quelques chansons en son honneur.


Voici une chanson qui raconte l'histoire des trois enfants partis glaner aux champs...


SAINT NICOLAS

Refrain :
Il était trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs

Tant sont allés, tant sont venus
Que vers le soir se sont perdus.
S'en sont allés chez le boucher :
Boucher, voudrais-tu nous loger ? 

Entrez, entrez, petits enfants, 
Y'a de la place assurément.

Ils n'étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués,
Les a coupés en p'tits morceaux
Mis au saloir comme pourceaux.


Saint Nicolas au bout d'sept ans
Vint à passer dedans ce champ,
Alla frapper chez le boucher :
Boucher, voudrais-tu me loger ?

Entrez, entrez, Saint Nicolas,
Y'a de la place, il n'en manque pas. 
Il n'était pas sitôt entré qu'il a demandé à souper.


Voulez-vous un morceau de jambon ?
Je n'en veux pas il n'est pas bon.
Voulez-vous un morceau de veau ?
Je n'en veux pas il n'est pas beau.

Du p'tit salé, je veux avoir
Qu'il y a sept ans qu'est dans l' saloir.
Quand le boucher entendit ça, 
Hors de la porte il s'enfuya.

Boucher, boucher ne t'enfuies pas,
Repends toi, Dieu te pardonnera.
Saint Nicolas alla s'asseoir
Dessus le bord de son saloir.

Petits enfants qui dormez là, 
Je suis le grand Saint Nicolas. 
Et le Saint étendit trois doigts,
Les petits se levèrent tous trois.


Le premier dit : "J'ai bien dormi."
Le second dit : "Et moi aussi."
Et le troisième répondit
"Je me croyais au Paradis."


J'ai de très bons souvenirs des fêtes de Saint-Nicolas de mon enfance. A cette époque les enfants étaient un peu plus crédules que maintenant et quand j'entendais la clochette qui annonçait son arrivée, je courrais me cacher sous la table ou derrière une porte. Et pourtant j'étais une enfant sage, je n'avais pas à craindre qu'Hans Trapp m'emmène dans son grand sac !


Partager cet article

Repost 0
Published by June et Poline - dans Fêtes
commenter cet article

commentaires

Recherche

Catégories