Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 08:47
Il y a presque cinq ans déjà nous avions fait notre baptême de l'air en montgolfière. J'avais hésité à y aller car j'ai le vertige, les hauteurs et moi on n'est pas vraiment fait pour s'entendre. Mais c'était suffisamment tentant pour que j'y aille quand même. Je ne regrette vraiment pas. Aucune sensation de vertige mais une grande sensation de sérénité. J'ai toujours rêvé de voler comme un oiseau me disant que ça doit procurer un grand sentiment de liberté. Le delta-plane doit être plus ressemblant que la montgolfière pour ça mais là je n'ose pas encore.

Excepté lorsque le pilote chauffe l'air du ballon (la grande flamme qu'on voit même d'en-bas, voire qu'on entend aussi d'en-bas) tout est très calme. Pas de bruit, pas de vent (puisqu'on avance à la même vitesse que lui), un paysage qui s'étend devant nous et s'offre à notre regard. Il n'y a qu'à admirer. Une fois en-haut on se sent libéré de tous ses problèmes. Comme si tout est resté en-bas. Ca fait beaucoup de bien même si je ne cumule pas tant de problèmes que ça.
montgolfiere titre d'embarquement
Nous avons eu beaucoup de chance car le vol a duré deux heures! Nous sommes parti de Munster vers 7 heures du matin. Nous avions rendez-vous à 6 heures. On nous a donné des instructions pour le vol et l'atterissage et il a fallu un peu de temps pour gonfler le ballon. La nacelle pouvait acceuillir huit personnes, le ballon était donc très grand pour soulever tout ça.
Quand l'air du ballon est devenu suffisamment chaud la nacelle couchée au sol a commencé à se redresser et c'est à ce moment qu'on grimpe dedans. Chacun se débrouille comme il peut, il n'y a pas de marche-pied ni d'autre entrée prévue comme un portillon par exemple.
montgolfiere1
montgolfiere2
montgolfiere décollage Munster1montgolfiere6
Puis on monte presque tout droit. Ca ne fait pas les mêmes sensations qu'un ascenseur et on prend vite de la hauteur. Heureusement ! Ca évite les problèmes de vertige.
montgolfiere décollage Munster
Puis on se laisse guider par le vent.
Nous sommes montés à 1500 mètres juste à temps pour admirer le lever du soleil.
montgolfiere montagne
montgolfière montagne-copie-1
montgolfière montagne1
Nous avons survolé les Vosges au gré du vent, restant un petit moment coincé dans un vallon au dessus des sapins en attendant qu'un souffle d'air propice nous pousse plus loin. Nous avons vu du mouvement en bas, ça ressemblait à des lapins qui courent, mais en fait c'était des biches. Avec la hauteur les rochers ressemblaient à des cailloux.
montgolfiere5montgolfiere4
Le vol a eu lieu en mars. Il y avait donc encore de la neige, cela a posé un problème quand le pilote a cherché un endroit où se poser. Le problème ne venait pas de la montgolfière en soi mais de la camionnette qui est sensée nous récupérer et ramener la nacelle aussi. Elle ne pouvait pas passer car les routes étaient fermées. Nous avons donc continué (à notre plus grande joie!).
montgolfiere7
montgolfiere3
Arrivés au-dessus de La Bresse le pilote a commencé a être tendu et nous a demandé le silence afin de se concentrer. Nous survolions les toits des maisons et les câbles électriques et nous étions bien moins fiers qu'au départ.
montgolfiere arrivée à La Bresse
Nous avions tentés plusieurs atterrissages mais soit à cause de la neige ou du vent ça n'avait pas marché et en attendant les bouteilles de gaz se vidaient.
S'aidant des cimes des arbres pour se ralentir, le pilote n'a plus eu d'autres choix que de viser un espace vide dans un lotissement (bon à La Bresse c'est plus grand qu'un terrain de jeu quand même) et de fermer le gaz. Nous n'étions plus très haut certes, mais nous sommes tombés comme une pierre dans la neige, tout droit, plouf ! Le pilote nous avait expliqué qu'il fallait plier les genoux pour absorber le choc au maximum. Une fois touché le sol le ballon s'est dégonflé très vite évitant ainsi que le vent ne nous repousse plus loin. Il nous est tombé dessus (forcément!) et nous avons un peu bataillé pour nous sortir de là mais il y avait assez de bras pour ça.
Les habitants du quartier sont sortis de chez eux, parents et enfants, nous étions le spectacle inattendu du dimanche matin.
La camionnette nous a rejoind et l'équipe à commençé à préparer une table avec des boissons et collations diverses afin de fêter notre bâptème de l'air. Les habitants du quartier voyant ça se sont très gentillement proposés de nous installer sur leur terrasse et se sont joints à nous pour l'occasion. C'était très convivial!
La seule note triste de cette expérience c'est qu'une dame s'est cassée la cheville au moment de l'atterissage. Les pompiers sont venus la chercher pour l'emmener à l'hôpital. L'expérience n'a pas été positive pour elle. Il arrive très rarement des accidents aussi graves, même si les atterrissages sont parfois rudes. Je vous conseille de faire cette expérience quand vous êtes jeunes (avant l'ostéoporose !) et de mettre de bonnes chaussures qui tiennent bien la cheville (chaussures de marche par exemple).
Je garde un souvenir très vif de ce vol, c'était une très belle expérience.


Aérovision 4 rue de HOHROD 68140 Munster tél.:03.89.77.22.81
Site aérovision

Partager cet article

Repost 0
Published by June et Poline - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Saint-songe 21/01/2010 14:35


Sauf peut-être, de "monter" dans la montgolfière de l'âme ...


Saint-songe 21/01/2010 11:27


Là haut, on oublie ses "petits problèmes", donc c'est bien la pensée qui les créé , rien qu'elle ?..


June et Poline 21/01/2010 14:05


Le fait de penser génère des problèmes, qui sont pour certains parfaitement inutiles. D'autres problèmes hélàs ont une autre source. Les "petits problèmes" cités ci-dessus sont bien ceux générés
par notre esprit, tous ces tracas quotidiens souvent inutiles. A nous d'apprendre à prendre de la distance, du recul, sans monter dans une montgolfière !


Recherche

Catégories